Articles et émissions à la poubelle ? pas d’inquiétude…

Suite à l’arrêt de l’émission nous avons reçu beaucoup de messages touchants de la part d’auditeurs qui regrettent la fin de notre émission, nous les en remercions tous, cela fait toujours plaisir de savoir que ce que l’on produit bénévolement comme émission a fait plaisir à des gens.

Mais nous avons aussi reçu des messages de gens inquiets que certaines émissions en ligne disparaissent si notre blog dédié à l’émission disparaît lui aussi.

En effet le blog ne va pas continuer à vivre très longtemps étant donné qu’il n’existait que pour cette émission, et nous n’allons pas continuer à payer pour le garder en ligne indéfiniment, mais pas d’inquiétude, rien ne disparaîtra du web, nous avons déjà prévu une piste pour faire héberger toutes nos anciennes émissions et articles sur un blog breton qui a la capacité nécessaire pour cela.

Plus d’infos prochainement…

Kenavo

Tri Zeod c’est fini / Echu eo Tri Zeod !

Après deux années d’émission, l’équipe de Tri Zeod tire sa révérence et arrête son émission mensuelle. Pendant deux années nous avons partagé avec les Bretons de Paris (mais également des Bretons en Bretagne grâce à internet) les sorties musicales de groupes que nous apprécions, les actualités bretonnes d’île de France, des dossiers sur l’histoire de Bretagne, des informations sur la langue bretonne et en breton, des Quizz amusants sur la culture bretonne, et tout un tas d’informations sportives/littéraires/politiques/historiques/culturelles/actualités etc

Le format actuel d’émission est arrivé à son terme, et les animateurs (Florent, Gregor, Sébastien, et le petit dernier Charles) ont partagés tout ce qui nous tenait à coeur et pour lesquels nous avions quelques compétences. Nous sommes en train de réfléchir à lancer une nouvelle émission, d’un format différent, avec des invités qui viendraient parler à notre place afin que vous entendiez des voix nouvelles et plus seulement les nôtres :)

En attendant que cet éventuel projet se concrétise, les autres émissions de Radio Bro sont toujours là, le vendredi soir de 21h à minuit, et le samedi matin de 10h à midi.

Réagir en direct

Postez un commentaire pour réagir en direct pendant l’émission du vendredi 16 mars.

1ère actualité, fest deiz de soutien à Radio Bro.

2ème actualité, Facebook en langue bretonne : http://www.facebook.com/groups/334727793245979/

3ème actualité, L’arrivée de l’extension .bzh en 2012 : http://www.pointbzh.com

4ème actualité, La langue bretonne et sa grande vitalité sur internet.

5ème actualité, la France, sous surveillance de RSF parmi les ennemis d’internet.

 

La seconde partie de l’émission a concerné l’état des lieux des langues celtiques.

L’émission est terminée, nous la mettrons en ligne en streaming dès que possible.

Fest deiz de Soutien à Radio Bro le 1er avril

Affiche Radio Bro 212x300 Fest deiz de Soutien à Radio Bro le 1er avrilLe dimanche 1er avril (non non ce n’est pas une blague) aura lieu à la Mission Bretonne le fest deiz annuel de soutien à Radio Bro, la communauté bretonne de Radio Pays.

De 15h à 20h, venez danser sur les rythmes entraînants et variés de la dizaine d’artistes qui animeront ce fest deiz, avec au programme du rock breton, du kan ha diskan, des couples (biniou accordéon), ou encore des chants gallo :

- Estren (http://www.estren.fr)
- Ar Yann Trio (http://www.myspace.com/aryannceltic)
- Dorn ha Dorn
- Rimes en elles : (http://rime-en-elles.gwalarn.org/accueil.html)
- Y’a bien une An
- Ar gazeg veurzh : (http://agv.gwalarn.org)
- Thierry Rouaud / Serge Nicolas
- Marcel Lestic / Eric Cabedoce

Comme souvent pour les fest deiz de soutien, le tarif sera un tarif unique pour tous aligné sur le tarif réduit habituel (8€). Pour ceux qui le souhaitent, il est également possible de manger le midi à la Mission Bretonne avec les bénévoles et artistes, le repas est au tarif de 12€ avec réservation obligatoire avant le mardi 28 mars.

L’affiche : en français / en breton (réalisée par Isabelle Boudet)

Un fest-deiz : C’est un bal où sont dansées surtout des danses bretonnes et qui a lieu dans la journée. Des artistes bretons, de la musique, des danses, de la convivialité, un bar, et de la bonne humeur tout le dimanche après midi. C’est surtout l’occasion de découvrir la culture bretonne, et profiter de la convivialité bretonne en plein cœur de Paris.

La Mission Bretonne – Ti ar Vretoned (MB/TaV) : C’est la principale association culturelle bretonne à Paris (22 rue Delambre 75014 Paris). Depuis 1947 la MB/TaV est un lieu est un lieu accueillant les Bretons et tous les amateurs de la culture bretonne à Paris. L’association organise toute la semaine des ateliers pour apprendre les danses bretonnes, la musique, la langue bretonne, et plein d’autres activités. La MB/Tav organise également tous les week ends des événements culturels bretons (Festoù Deiz, Tavarn Zigor, Concerts, Conférences, Stages, Saint Yves/Gouel Erwan…) . www.missionbretonne.org

Radio Bro : C’est la déclinaison pour la communauté bretonne d’Ile de France, de Radio Pays. Radio Pays est une radio associative dédiée aux Langues et Cultures de France, elle émet continuellement depuis 1981 à PARIS et dans la Région parisienne, sur 93.1 MHz et sur Internet en direct et en podcast. L’association est constituée par sept communautés culturelles et linguistiques : L’Alsace et Lorraine, la Bretagne, la Catalogne, la Corse, le Pays Basque, la Flandre et l’Occitanie. www.radiobro.orgwww.radiopays.org

Radio Bro, dénicheur de talents brittophones en 2011…

bandeau priziou Radio Bro, dénicheur de talents brittophones en 2011...

Ce été diffusée la cérémonie annuelle des Prizioù, les prix récompensant les personnes, associations, entreprises ou institutions qui mené des efforts ou des initiatives en faveur de la langue bretonne et de son développement. La Cérémonie a été enregistrée vendredi soir dernier, et diffusée ce matin sur France 3 Bretagne. Vous pouvez dès à présent la revoir en ligne sur le très bon site de France 3 Bretagne consacré aux émissions en Langue Bretonne.

Parmi les différents domaines récompensés par les prizioù (prix des association, des livres en breton, des albums chantés en breton, ou encore le brittophone de l’année), plusieurs mettaient en valeur des personnes ou associations que vous avez pu découvrir tout au long de l’année 2011 sur les ondes de Radio Bro.

Dans la catégorie associations, c’est Babigoù  Breizh qui l’a emporté, cette association a lancé en pays vannetais la première crèche en breton, et nous l’avions présenté sur les ondes de Radio Bro à deux reprises en parlant de ce projet en 2010, et en reparlant de son créateur en 2011 qui a participé au livre L’Europe aux mille blason (éditions Yoran Embanner).

Dans la catégorie documentaires, était nominé un documentaire sur la chorale brittophone Allah’s kanañ, chorale dont Gregor vous a maintes fois parlé à l’antenne ayant lui même participé à quelques chansons et restant un des plus grand fans de la chorale. Le documentaire sur le voyage de la chorale en Irlande n’a pas remporté le prix mais félicitation tout de même.

Concernant le breton dans le monde économique, Radio Bro avait deux nominés mais pas la gagnant, avec Edu Breizh, le site pour apprendre le breton en ligne que nous vous avions présenté peu de temps avant sa sortie, et le jeu de société C’hoari Gerioù pour s’amuser en breton avec un jeu de lettres bien plus marrant que le scrabble.

Pour les albums chantés en breton, encore un nominé présenté sur Radio Bro, Gweltaz Adeux et son album Ehan que vous pouvez écouter sur les ondes de Radio Bro.

Et le brittophone de l’année, c’est Gwenael Oillo le webmaster du blog « Ur Bed e Brezhoneg« , un blog que nous vous avions présenté sur Radio Bro lors d’une émission consacrée à la pratique et à l’apprentissage de la langue bretonne sur Internet pour tous les Bretons de Paris ou d’ailleurs dans le monde qui n’ont pas la chance d’avoir une association bretonne proche de chez eux.

Alors en 2012 plus que jamais, écoutez Radio Bro pour découvrir les nouveaux talents brittophones qui seront peut être récompensés lors des prochains prizioù organisés par France 3 Bretagne et l’Ofis ar brezhoneg.

Petit souci technique résolu

Désolé pour le petit souci technique ces 4 derniers jours, le blog de Tri Zeod et nos émissions n’étaient plus accessibles, non pas que nous les stockions sur MegaUpload, mais simplement parce que nous avons beaucoup travaillé ces derniers jours et que nous avions bêtement oublié de renouveller l’hébergement (et oui, pas d’attaque d’Anonymous, de censure du CSA ou autre raison plus impressionnante).

Merci à l’auditrice qui nous ont informé du problème, elle gagne une danse avec l’animateur de son choix lors du prochain Fest Deiz à la Mission Bretonne icon smile Petit souci technique résolu

Ul lec’hienn nevez flamm ha Distro Gwenn

Ul lec’hienn nevez flamm evit ar vrezhonegerien, setu ur prof nedeleg mat. Lañset eo bet al lec’hienn nevez gant Frañs Tri Breizh e Roazhon ur miz zo, evit skignañ e abadennoù holl e brezhoneg. Tu a zo da welout da skouer ar film faltazi nevez añvet « Distro Gwenn », skignet war Frañs Tri en abadenn Bali Breizh.

Skignet eo bet DISTRO GWENN disul vintin war Frañs 3 en abadenn BALI BREIZH lusket gant Goulwena an Henaff ha Youenn Chap.

Distreiñ a ra Gwenn, ur plac’h a dregont vloaz, da LANN VRAZ, ar gêriadenn e oa aet kuit anezhi pemp bloaz zo evit bevañ e Arc’hantina. Ar bidoc’hig Fañchig an hini eo en deus lakaet anezhi da zont en dro war zigarez ober ur souezhenn d’o mamm Corentine a zo o lidañ he zri ugent vloaz. Koulskoude eo deuet Gwenn en-dro evit un abeg all : ar spi kuzh d’adkavout Mark, he galant pa oa yaouank…
Gant : Aziliz Bourgès, Klet Beyer, Nicole ar Vourc’h, Erwan Cloarec, seveniñ : Soizig Daniellou, ha senario : Aziliz Bourgès

Ar film faltazi 26 munutenn-mañ a zo bet ijinet, savet, c’hoariet e brezhoneg. Ouzhpenn se eo bet filmet gant ur skipailh a deknisianed o vont e brezhoneg an eil re ouzh ar re all. Brezhoneg a-drek ar c’hamera kenkoulz ha dirak neuze. Brezhoneg lakaet da yezh labour er c’hrouiñ hed-ha-hed ! Na vankit ket kement-se.

‘Pezh ‘zo DISTRO GWENN n’eo nemet ul lodenn eus ur raktres brasoc’h ne weloc’h nemet ar penn kentañ anezhañ disul. Un heuliad a zo da lakaat war ar stern. M’ho peus c’hwitet war ar skignadenn, m’emaoc’h gant an debron gwelout muioc’h, ma soñj deoc’h eo un dra a-bouez broudañ ar seveniñ filmoù faltazi e brezhoneg, savet e brezhoneg ‘zo kaeroc’h, neuze kit da sellet war internet diwezhatoc’h wal lec’hienn Frañs tri breizh (http://www.france3breizh.fr/balibreizh).

Skipailh DISTRO GWENN a het deoc’h plijadur o sellet eus ar film ha trugarekaat a ra ac’hanoc’h en araok.

Duo Stetrice, folk breton pour noël

Duo Stetrice, Sté comme Stéphanie, trice comme Patrice, c’est un duo breton qui en est à son cinquième album. Le duo chante la mer, entre chants de marins, chansons de Bretagne et d’Irlande. Après avoir bourlingué sur les routes et scènes du Québec, en Irlande, et bien d’autres, le duo nous entraine dans son univers folk avec le dernier album que nous allons écouter qui s’intitule « Naoned e Breizh », 14 chansons avec des textes en français où le breton s’invite parfois, un album très Bretagne où se cotoient des histoires et des légendes envoûtantes avec des chansons engagée pour la Bretagne… Le tout dans un univers musical entre folk et musiques celtiques pendant les 46 minutes que contient l’album.

Florent, Charles et Sébastien vous présentent ce groupe, son dernier album, et Sébastien nous fait un petit rappel historique sur Jeanne de Clisson, épouse d’Olivier de Clisson, qui devient pirate par amour pour venger la mort de son mari qui fut tué par les français. La deuxième piste de l’album de Duo Stetrice est consacrée à Jeanne de Clisson, première femme pirate de Bretagne.

Chansons de l’album « Naoned e Breizh » diffusées à l’antenne :
Naoned e Breizh (Piste 14), le constat d’une nation bretonne déchirée où l’on rêve d’une Bretagne réunifiée à 5 départements.
O vont da evañ ur banne (Piste 7), une chanson spirituelle pour aller boire un coup.
Jeanne de Clisson (Piste 2), la première femme pirate de Bretagne, par amour pour venger son mari tué par les Français.

Site Web : www.stetrice.com

Vernissage de l’exposition Bretagne, tradition et océan

Samedi 3 décembre avait lieu à la Mission Bretonne le vernissage de l’exposition « Bretagne, tradition et océan ». Des toiles réalisées par l’artiste peintre Caro Anne sont exposées à la Mission Bretonne depuis le 21 novembre jusqu’au mardi 20 décembre.

Le Vernissage a réunit une petite quarantaine de personnes qui sont venu rencontrer l’artiste et découvrir les toiles. Une trentaine de toiles qui s’inspirent de la Bretagne maritime et de la Bretagne traditionnelle, pour le plaisir des yeux de tous. Nous avons interviewé Caro Anne pour Radio Bro afin d’en savoir plus sur sa passion, ses sources d’inspiration, l’exposition et les futures expos à venir.

Françoise Le Goaziou, membre du conseil d’administration de la Mission Bretonne, a tenu à indiquer que cette exposition marque ainsi le renouveau de la Mission Bretonne avec les expositions artistiques qu’affectionnait particulièrement le Père Le Quémener.

Toutes les toiles de l’exposition : Page Facebook de l’exposition.
Site de l’artiste : Caro Anne

La Bretagne, une région pluvieuse qui ne vit que de subventions (émission du 18/11/2011)

La Bretagne, c’est une région pluvieuse peuplée de ploucs qui ne vit que de subventions de la France et de l’Europe, avec un folklore régional sympa mais complètement ringard, et qui s’accroche à un patois breton aussi inutile que sans avenir…

Certes il est rare d’entendre autant des nombreux clichés véhiculés sur la Bretagne et les Bretons en une seule phrase, mais elle les résume assez bien.

Dès qu’un sujet d’actualité touche à la Bretagne, on voit aussitôt resurgir toutes ces attaques, ces dévalorisations de notre culture, aussi bien dans les écrits des journalistes que dans la bouche des gens commentant ces actualités. Ces attaques ne sont pas anodines, elle visent à nous rabaisser dans tous les esprits et surtout les notres. Cela fonctionne malheureusement trop bien car une fois passé le chauvinisme et la fierté, nous Bretons nous complaisons trop souvent au fond de nous même dans cette image misérabiliste du plouc breton et de la Bretagne folklorique. Combien de jeunes bretons diplômés qui émigrent chaque année pour réussir ailleurs, à Paris le plus souvent, combien de Bretons qui ignorent que leur langue est d’une richesse littéraire inouï, combien de Breton inquiets qu’une région Bretagne avec plus de pouvoir nous isolerait du débat national français…

Nous Bretons nous pouvons être traités de ploucs, de chômeurs, d’alcooliques, de consanguins. Contrairement aux ch’ti ou aux immigrés, toutes ces insultes et dévalorisation ne sont pas du racisme ou de l’incitation à la haine, quand ces clichés concernent les Bretons il s’agit juste d’humour, et puis au fond ce n’est pas si grave puisque c’est vrai. Alors, s’en plaindre serait vraiment une preuve que nous Bretons manquont cruellement d’humour, voir même un soupçons d’extrémisme de notre part. Et bien soit, osons nous en prendre à ces innocentes marque d’humour, et répliquons y calmement avec l’intelligence et le bon sens qui nous caractérisent.

(Cliquez sur les titres pour avoir l’article avec les notes écrites des animateurs…)

La Bretagne coûte de l’argent à la France par Sébastien(en français).

La langue bretonne ça ne sert à rien par Florent (en français).

La Bretagne serait isolée du débat national français si elle avait plus de pouvoir par Sébastien (en français).

La Bretagne ne produit pas sa propre electricité par Florent (en français).

Il pleut tout le temps en Bretagne par Florent (en français).

La culture bretonne c’est ringard par Sébastien (en français).

La plupart des pays ne reconnaissent qu’une seule langue, la France ne peut pas reconnaître le breton par Florent (en français).

La Bretagne a toujours été une province française par Sébastien (en français).

Le breton est un patois oral qui n’a jamais été écrit par Florent (en français).