La Bretagne serait isolée sans la France

Si la Bretagne obtenait plus de pouvoirs, elle serait isolée du débat national français…

Il suffit de lire les journaux pour se rendre compte que la Bretagne est isolée… dans la France ! La publication (illégale) des coordonnées du personnel parlementaire montre que ce personnel se compose à 1,5 % seulement de Bretons ! Qu’est­ce que ce personnel a donc à faire de la Bretagne ?

D’autant que les problématiques bretonnes sont souvent différentes des problématiques françaises. On en trouve un magnifique exemple dans la politique énergétique. La Bretagne ne produit pas assez d’énergie alors qu’elle pourrait en produire bien davantage si elle utilisait les courants sous­marins avec ce qu’on appelle des hydroliennes. Cela demande un certain investissement politique, mais l’énergie des fonds marins ne peut pas intéresser les députés picards ou bourguignons, et c’est bel et bien à l’Assemblée Nationale française que les députés bretons sont… isolés.

Qu’on réfléchisse à toutes les revendications bretonnes, et partout on se fera la même remarque : les problèmes bretons ne sont les problèmes français que s’ils sont aussi les problèmes du monde entier.

Les langues « régionales » ? Essayez donc de faire comprendre à un député du Loir­et­Cher ou de la Haute­Marne que les Bretons ont une autre langue que le français ! Les quota de pêche ? Et qu’est­ce qu’un électeur de l’Aisne ou du Cantal pourrait bien en faire ? La protection du littoral ? Cela fait des années que les vacanciers du Pas­de­Calais se baignent en Espagne ou au Maroc !

Par contre, il y a partout le problème de la crise, des inégalités, du vieillissement, etc… et bien sûr, ces problèmes sont partagés avec la France… mais ils sont aussi partagés avec l’Allemagne, avec la Pologne, avec la Russie… et doit­on aller jusqu’au Japon ? Alors pourquoi y faire face avec la France et avec la France seulement ? La Bretagne est­elle si petite et l’Europe est­elle si grande ?

Disons plutôt que la Bretagne serait moins isolée en prenant ses distances avec la France. Elle pourrait parler directement à l’Europe et au monde des problèmes qui la concernent, et elle pourrait toujours parler de concert avec la France pour les problèmes qui les concernent toutes les deux. Ce n’est pas une utopie, c’est un fait, et c’est même une donnée expérimentale : regardons à côté de nous ! La Grande­Bretagne vient d’accorder l’autonomie aux « régions » particulières que sont le Pays­ de­ Galles et l’Ecosse. Cela fait longtemps que l’Espagne a fait de même avec la Catalogne ou avec la Galice. L’Allemagne est fédérale dans l’âme depuis le Moyen­Age. Et les Gallois, les Catalans et les Bavarois sont aussi satisfaits de leur régime que les Britanniques, les Espagnols et les Allemands dans leur ensemble.

D’où vient cette crainte d’un isolement que personne n’a vu nulle part ailleurs que dans le régime français actuel ?

Une réaction sur “La Bretagne serait isolée sans la France”

Laisser une réponse:

Nom (obligatoire):
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire):
Site Internet:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>