la culture bretonne c’est dépassé

La culture bretonne n’est pas dépassée, elle est tout simplement… différente ! La musique bretonne, par exemple, n’appartient pas à la musique française, car les maisons de production bretonnes sont indépendantes des maisons de productions parisiennes (L’Oz production, Keltia, Coop Breizh, Last Exit), et la production musicale bretonne est sortie depuis longtemps du répertoire traditionnel pour laisser une empreinte celtique dans les différents styles : classique (Didier Squiban), variétés (Gwennyn, Kohann, Nolwenn Korbell, Iwan B, Cécile Corbel), rock (Tri Bleiz Die, Daonet, Ramoneurs de Menhir), rap (Manau), métal (Heol Telwen) et c’est ainsi… que la musique bretonne se porte aussi bien que la musique française, même si elle se vend surtout en Bretagne et… à l’étranger : les Allemands en sont fous !

Pas plus que la musique bretonne n’appartient à la musique française, la danse bretonne n’appartient à la danse française… qui d’ailleurs a disparu : quand est-ce donc qu’on danse les bourrées du Berry à Châteauroux ? La Bretagne a seule conservé ses danses traditionnelles, et la tradition se perpétue depuis les premiers âges jusqu’à nos jours à travers une pratique populaire (pas de danseurs professionnels mais..ce qui. tout le monde), à travers une pratique vivante (pas de club du troisième âge mais… tous les âges) et à travers une émulation (concours de danse).

Laisser une réponse:

Nom (obligatoire):
Mail (ne sera pas publié) (obligatoire):
Site Internet:
Commentaire (obligatoire):
XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>