Le breton n’est pas une langue écrite.

Le breton n’est pas une langue écrite, il n’y a pas de littérature bretonne ancienne.

Le breton est une langue dont les premiers écrits dont nous avons conservé la trace datent de l’an 590, ils sont d’ailleurs antérieurs au premier écrit en français. Le manuscrit de Leyde, un traité de botanique, a été rédigé en vieux breton et latin vers 590 et est toujours compréhensible aujourd’hui.
Il existe même une inscription sur un tombeau à Lomarec qui lui serait antérieure « irha ima in ri », ou en breton moderne « Amañ emañ an roue » (Ici est le roi).

Mais cette inscription n’étant pas formellement datée, nous gardons pour l’instant la date de 590 comme première trace écrite du breton.
A l’inverse, le texte du serment de Strasbourg, considéré comme le premier écrit en français, a en fait était écrit en langue romane vers 842, et est aujourd’hui incompréhensible en français, à titre d’exemple « d’ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo et in aiudha et in cadhuna cosa ». Nous sommes là bien loin du vieux français et encore plus loin du français moderne.

2 réactions sur “Le breton n’est pas une langue écrite.”

  • pascal dit :

    good job paotred

  • Laisser une réponse:

    Nom (obligatoire):
    Mail (ne sera pas publié) (obligatoire):
    Site Internet:
    Commentaire (obligatoire):
    XHTML: Vous pouvez utiliser ces balises: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>